Et quand il ne pleut pas...

(20 janvier)

Bon, on ne va pas se mentir, il fait moche. En fait, depuis le début de l'année, s'il y a bien eu quelques demie-journées ensoleillées, on peut dire, globalement, que quand il ne pleut pas, il vente. Ou alors, il grêle.
Dimanche dernier, nous avons eu une variante, avec un brouillard très dense, le matin. Est-ce la visibilité réduite qui explique cette scène curieuse? Toujours est-il qu'en allant faire mon tour dominical à la boulangerie, j'ai vu une voiture coincée dans les arbres, en plein milieu d'un rond-point.
A mon retour, les gendarmes (et les propriétaires du véhicule) étaient sur les lieux:

Libellés : ,

Ca par exemple!

(15 janvier)

La maîtresse du P'tit Mousse a décidé de leur faire lire Le Petit Prince. Ils connaissent tous plus ou moins l'histoire: ils ont vu le film au cinéma, il y a quelques années.
Le P'tit Mousse a décidé de prendre de l'avance quand il a découvert que nous avions le livre à la maison. Mon édition date de 1978... Celle de la maîtresse du siècle suivant. Vous me direz qu'on s'en fiche, parce que Saint-Exupéry n'a pas dû modifier le texte entre temps. Eh bien, je ne sais pas qui l'a fait, mais nous avons constaté, en faisant la lecture prévue pour demain, que nous n'avions ni les mêmes pages (ce qui ne m'a pas vraiment surprise et n'est pas très gênant), ni exactement les mêmes paroles: tandis que pour moi, l'aviateur s'endormait sur le sable, pour le P'tit Mousse, il s'endort sur le sol. Ca fait moins désertique. Mais c'est curieux, tout de même.
Quant au petit prince lui-même, son costume a changé de couleur: bleu au vingtième siècle,

le voilà devenu vert:
Vous me direz, c'est une histoire de saturation, ça s'explique plus facilement que le sable au sol... Mais ce n'est plus le petit prince de mon enfance.

Libellés : , ,

Rions avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois


(11 janvier 2018)

Les vocalises de Flourig nous ont récemment poussés à rechercher une version du Duo des Chats attribué à Rossini, pour le faire entendre aux enfants. Et cette version m'a paru particulièrement plaisante:

Libellés : ,

Résolution

(7 janvier 2018)

Certes, je vous ai un peu oublié, ces temps-ci. Mais à quoi bon vous raconter des âneries? Cette année, c'est décidé, je m'occupe d'abord de moi. Et de mes enfants, ensuite. Donc, vous n'arrivez, malheureux lecteurs, qu'en troisième ou quatrième position, suivant que je décide de m'intéresser à ma maison ou à mes élèves avant de passer par ici. Surtout quand je n'ai rien à dire.
J'ai profité des vacances pour faire des tests plus ou moins stupides dans des revues plus ou moins sérieuses, et ce pour aboutir à ce constat dramatique: je me néglige, et en particulier, je néglige mes cheveux. Moi qui était si fière d'en avoir si peu de blancs! Voilà que la vendeuse d'une chaîne cosmétique, à qui je venais d'acheter un petit kit pour que ma soeur, elle, prenne un peu de bon temps dans sa salle de bain, m'a remis ceci:
Elle trouve donc, elle aussi, que ma chevelure a piètre allure. Il est vrai que je n'ai pas remis les pieds chez le coiffeur depuis plus d'un an. Et que, en dehors du shampoing, je ne "soigne" pas mes cheveux. C'est tout juste s'il reçoivent un coup de brosse, le matin. Donc, il serait peut-être temps d'aller essayer la nouvelle coiffeuse (l'ancienne a vendu son salon: elle avait développé trop d'allergies).
Je néglige aussi mes mains, dont la peau trop sèche mériterait plus d'hydratation, et les ongles trop longs un coup de lime plus régulier. Et je ne vous parle pas de ma tenue vestimentaire, qui m'est pratiquement égale. Comme il n'y a pas de miroir en pied dans la maison, je ne sais absolument pas à quoi je ressemble quand je pars travailler. La seule chose à porter à mon crédit, en matière d'attention à soi, est le fait que je fasse du sport deux fois par semaine. Au moins, je ne néglige pas complètement ma santé.
Donc, cette année, c'est décidé, je vais me trouver du temps pour aller chez le coiffeur, poser de temps à autre un masque cosmétique sur mes cheveux / mes pieds (très secs) / ma figure, et même, soyons folle, m'offrir un petit massage, voire une séance de thalasso.

Libellés : ,

Pas de gui

Premier de l'an 2018

A défaut de petites boules blanches, c'est sous des baies rouges que je vous souhaite une bonne année. Que cette année olympique (d'hiver) vous garde en bonne santé, vous et vos proches. Et si l'argent ne fait pas le bonheur, un peu du premier ne nuirait pas au second. Je vous souhaite beaucoup de joies, petites et grandes, en famille et entre amis. Et du temps rien que pour vous, aussi.
Et avec ceci, ce sera tout?
Ah non, les ambitieux voudraient bien aussi des succès professionnels. Mais en ce qui me concerne, je me contenterai d'un spectacle de danse réussi.
Et pour les bonnes résolutions, on verra plus tard. peut-être.

Libellés : ,