Rebelle rebelle

30 mars 2008

(La réponse à la devinette sous peu, je vous laisse encore chercher - réponse qui être dans les archives, d'ailleurs.)

Numérobis, du haut de ses 22 mois, a découvert l'opposition. Il peut penser autre chose que ses parents, il est capable d'avoir d'autres prétentions et entend le faire savoir.
Il y a la version soft: "Non, eupa", avec couchage par terre et résistance passive. Pas facile de lui enfiler un manteau, dans ces conditions, mais tout de même encore faisable, puisqu'il ne se débat pas.
Il y a la version plus dure: il frappe. Il tape son frère avec un jouet, il le pousse quand il trouve que le Pirate le "bête"; il tape sa copine, chez la nounou, dès qu'elle fait quelque chose qui ne lui plaît pas; il me tape aussi, quand j'ose élever la voix contre ses désirs. Malheureusement pour lui, tout le monde est d'accord pour lui dire que ça ne se fait pas.
Et puis, il y les repas. Il est entré dans la phase de refus des légumes. Il rejette même parfois les pommes de terre (comme quoi, le Dindonneau n'est pas un cas unique). Sauf que... l'expérience nous a appris qu'il ne fallait pas céder. Tu ne manges pas tes carottes? Non. Tu es sûr? (Recrache une bouchée.) Tu es descendu de table, là, je vais te mettre au lit. Pas de yaourt ni de dessert.
Arrivé sur la table à langer, le voilà qui se met à pleurer. Et à promettre "Yayott. Zer, yayott." Ramené à table, il a effectivement mangé ses carottes, froides.
Il paraît que c'est un test, que les enfants, autour de deux ans, cherchent les limites. Mais à têtu, têtu et demi (et K. est TRES fort)!

Libellés : ,

5 Commentaires:

At 10:49 AM, Blogger Bellzouzou a bien voulu donner son avis...

THE terrible two, you know...

 
At 2:38 PM, Blogger Bismarck a bien voulu donner son avis...

Beh oui, je sais. C'est pas encore si terrible, mais ça peut venir...

 
At 5:54 PM, Anonymous Dodinette a bien voulu donner son avis...

ahvoui, je ne dis pas que mon fils est le seul à refuser les patates hein. tout le monde a le droit de changer de goûts, surtout quand on a 2 ans peu ou prou. ;)
il est juste le seul à ne JAMAIS de sa courte vie avoir réussi à en avaler UNE SEULE sans larmes.
(et malheureusement quand il a eu 2 ans il n'a pas changé de goûts...)

ici aussi ça NAÔN-te tout le temps, mais au moins elle aime être dehors, donc enfiler des "montô" c'est jamais un problème. ce serait plutôt l'inverse en fait. ^^

 
At 1:53 AM, Blogger Moukmouk a bien voulu donner son avis...

deux ans, c'est comme l'adolescence, sauf qu'à l'adolescence ça coute franchement plus cher.

 
At 2:21 PM, Blogger Bismarck a bien voulu donner son avis...

Nan, mais le manteau, c'est juste quand il est mal réveillé qu'il ne veut pas le mettre. Ou quand je vais le chercher chez sa nounou. En ce moment, il faut que je "l'enlève de force" pour le ramener à la maison.
Il paraît aussi que ceux qui ont bien testé leurs parents à deux ans sont un peu moins pénibles à l'adolescence...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home