Les profs

7 mars 2008

Parfois, les profs redeviennent des élèves. Quand ils vont en stage, par exemple. Et alors, il y a fort à parier que les profs seront pires que leurs élèves.
Aujourd'hui, formation pour la saisie internet des absences. Déjà, avant d'entrer dans la salle, ça râle, parce que y en a marre de toutes ces réunions, et à quoi bon encore une, et patati et patata, comme si cette conférence n'était pas un excellent prétexte pour rater une heure de cours.
Dans la salle, c'est n'importe quoi, ça discute dans tous les coins, ça fait des blagues de potaches, ça n'écoute qu'à moitié. Il y a même une miss Pois Chiche qui ose demander, alors qu'on vient d'expliquer qu'il n'est pas obligatoire de saisir les absences dès l'entrée dans la salle, puisque la transmission ne se fera que vers la demie, si elle peut attendre 9h 10 pour entrer ses absences. Elle a reposé une autre question de même genre, avant de demander où on pouvait trouver le jeune chargé de l'informatique. Et, comme pour nous confirmer qu'elle avait un cerveau de quinze ans, elle a demandé aussi s'il n'aurait pas un numéro de téléphone portable, le gars.
Mais il ne faut pas dire du mal des collègues, hein.
Comme les élèves, tout le monde regardait sa montre, ou mieux encore, l'écran d'ordi rétro-projeté qui donnait l'heure, et beaucoup se sont hâtés de sortir dès que le baratin a eu l'air fini, sans même attendre la copie papier du diaporama, kit de survie indispensable à certains neuneus.
On nous a bien dit aussi de ne surtout pas dire "oui" si l'ordinateur nous demandait si on voulait qu'il se souvienne du mot de passe tordu qui a été octroyé à chacun. Parce qu'ensuite, ce serait trop facile pour les élèves de se connecter sur le site. Et comme la confiance règne, les informaticiens vont rapidement supprimer la mémoire des mots de passe.
On peut inculquer Alzheimer à un ordinateur, dites donc.


A part ça, j'ai une question pour mes lectrices, enfin, celles qui enseignent en maternelle: C'est quand est-ce qu'on apprend à écrire en attaché?

Libellés : ,

4 Commentaires:

At 5:09 PM, Blogger Altaïr - Cécile a bien voulu donner son avis...

Bonjour, je ne suis pas enseignante mais maman, et l'écriture en attaché est abordée en grande section de maternelle ;)

Pour l'ambiance en formation, réunion etc les autres fonctionnaires sont pas mal dans leur genre aussi, surtout si la réunion empiète très lègèrement sur leur heure de sortie habituelle :D

 
At 9:10 PM, Blogger Moukmouk a bien voulu donner son avis...

C'est un truc que j'avais remarqué aussi, quand j'ai eu à donner des conférences les profs avaient très bien appris de leurs élèves à faire eich la personne en avant.

 
At 10:20 AM, Blogger Bellzouzou a bien voulu donner son avis...

Chez moi, le prénom en attaché dès la fin de MS pour ceux qui veulent essayer, sinon, en GS prénom+ écriture de mots, puis phrases en fin d'année(avec modèle)sur cahier grande interligne.

 
At 1:42 PM, Blogger Bismarck a bien voulu donner son avis...

C'est ça, les profs, ils se croient tous les meilleurs. Et c'est héréditaire: le Pirate, c'est le meilleur aussi, parce qu'il est chez les moyens et que la maîtresse vient de faire une tentative de prénom en attaché avec lui.
Il va falloir que je change de chaussures, mes chevilles enflent.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home