Une histoire de chaussettes

(28 janvier)

Il me semble avoir déjà dit quelque part (mais si c'est sur ce blog, je ne retrouve plus l'article) que je ne croyais pas trop à la disparition de chaussettes en cours de lavage. Chez nous, il y a très peu de chaussettes qui se retrouvent dépareillées après leur passage à la machine. En fait, je suppose même que la plupart des divorces (pour reprendre une expression d' A n g e l, tellement plus juste que celle des chaussettes "orphelines") ont lieu au moment de la mise au panier de linge sale, certaines chaussettes refusant alors de suivre leur conjointe. Du coup, nous n'avons en ce moment qu'une seule famille recomposée qui attende d'être pliée, et elle ne compte que trois membres.

Le problème qui se pose actuellement à moi, en matière de chaussettes, est le suivant:
Tout le monde a une paire de chaussettes grise(s) [petite note grammaticale: si c'est la paire, elle est grise, si ce sont les chaussettes, elles sont grises]. Or, si ma pointure et celle du P'tit Mousse diffèrent suffisamment, il n'en va pas de même pour ma pointure et celle du Pirate (bientôt identiques pour les chaussures, et déjà semblables pour les chaussettes), par exemple. J'ai donc eu recours à ce truc que ma maman tenait elle-même d'une de mes tantes: le marquage.
L'astuce consiste à attribuer une couleur à chaque membre de la famille, et à marquer chaque chaussette (et éventuellement chaque slip) avec un petit fil de couleur. Comme ça, en gros:

J'ai encore des chaussettes marquées du bleu turquoise qui permettait à ma maman de reconnaître mes affaires. C'est utile quand il y a plusieurs paires de la même couleur, mais aussi quand on est une maman fatiguée qui ne sait plus trop si les chaussettes rouges et jaunes à petits pois sont à Jacques ou à Dorothée.

Libellés : ,

6 Commentaires:

At 9:53 PM, Blogger Bellzouzou a bien voulu donner son avis...

Bon sang, ça me fatiguerait à mooort de devoir marquer les chaussettes d'un petit fil ;-) chez nous c'est très simple: tout le monde partage les chaussettes, de la plus petite au plus grand, vu qu'on fait tous la même pointure à 3-4 tailles près, que les chaussettes ça s'agrandit et rétrécit no problemo, et qu'en plus ça se voit pas dans les pompes; Telle est notre philosophie et à vrai dire, on ne s'en porte pas plus mal! ;-)

 
At 6:40 PM, Anonymous Béatrice a bien voulu donner son avis...

Les grands Mecs ont tous des chaussettes blanches avec juste 1 détail qui diffère, et je leur achète toujours la même sorte. Donc les rayures grises sur le haut c'est N°1, etc ... ;-)

 
At 6:51 AM, Anonymous Dr. CaSo a bien voulu donner son avis...

Toutes mes chaussettes sont noires et je vis seule (bon OK, avec un chat noir, ce qui doit porter malheur ;)) et j'arrive malgré tout à TOUJOURS avoir des chaussettes divorcées à la sortie de la secheuse :D

 
At 8:37 AM, Blogger Daphnénuphar a bien voulu donner son avis...

on a un tiroir de chaussettes seules... et vu que les chaussettes des filles passent de l'une à l'autre, comment gérer le passage de couleur?
franchement, les chaussettes, c'est pénible. Tous en tongs toute l'année!

 
At 3:48 PM, Blogger Bismarck a bien voulu donner son avis...

La technique de Béatrice me paraît effectivement moins contraignante que la mienne...
Et puis, les chaussettes dépareillées, c'est la mode!

 
At 10:23 AM, OpenID fushigiyume a bien voulu donner son avis...

Ah, chez moi, elles sont célibataires, mes chaussettes. Et j'en ai des nouvelles toutes les semaines...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home