Mes biens chers frères

(22 avril)

La très catholique Bretagne n'est plus ce qu'elle était.
Lors de mon dernier cours avec les sixièmes, avant les vacances de Pâques de printemps, je leur ai parlé des traditions pascales outre-Rhin. Et d'abord, de "l'arbre de Pâques", auquel on suspend des oeufs peints. Cet arbre est constitué de Zweige, mot exactement traduit par "rameaux" en français.
"Des quoi, Madame? J'ai jamais entendu ce mot, avant." Encore une qui n'a pas été à la messe dimanche dernier.
Vient ensuite la question du menu de Pâques. Sans m'attarder sur la pratique du brunch, je me connecte sur la toile pour constater que, en dehors du saumon, on mange (aussi) de l'agneau, à Pâques, en Allemagne. "Comme chez nous", ajouté-je. "Ah bon, on mange de l'agneau, à Pâques?"
Passons sur le fait que ces enfants ignoraient, pour la plupart, que Pâques est une fête mobile.
Je me demande bien pourquoi on fera le pont, à l'Ascension...

Libellés : ,

4 Commentaires:

At 3:54 PM, Blogger broisha a bien voulu donner son avis...

Ah ben on est une école laique, hein ;-p
Perso, à part noel, je n'ai jamais réussi à retenir le pourquoi des fêtes... tant que c'est ferié, hein ;-p
Bon week end pascal :-)

 
At 12:19 PM, Blogger Olivier d'Evian a bien voulu donner son avis...

Et pour eux, Noël est surtout la fête des cadeaux au pied du sapin... :)

 
At 8:38 PM, Anonymous Mary a bien voulu donner son avis...

euh c'est quoi une fête mobile?

 
At 9:46 AM, Blogger Bismarck a bien voulu donner son avis...

Mary, une fête mobile, c'est une fête qui change de date suivant les années, comme Pâques et ses copines (Cendres, Ascension et Pentecôte). Noël et l'Assomption (le 15 août) n'en sont pas, puisqu'on les fête toujours le même jour.
Broisha et Olivier: je ne leur demande pas non plus à quoi elles correspondent, mais j'aurais cru qu'en pays de tradition si catholique, ils auraient été un peu plus au courant.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home